Compte-rendu du pèlerinage en Pologne et photos

Classé dans : Non classé | 0

Peu avant 23 heures, ce vendredi 25 octobre 2019.  

Le parking de la piscine de Mont-Saint-Aignan est désert quand débarquent d’un car Périer, en provenance de Roissy, des dizaines de personnes lourdement chargées. 

Ce sont les 57 participants au pèlerinage en Pologne, proposé par la paroisse Saint-Jacques.

On se sépare, embrassades chaleureuses, poignées de mains vigoureuses. Six jours de vie commune dans les « Pas de saint Jean-Paul II » ont renforcé les liens amicaux déjà établis pour certains au cours des deux pèlerinages précédents : la Terre Sainte et Assise.

Tout avait commencé près de l’église Notre-Dame de la Miséricorde, dimanche 20 octobre à 1 heure du matin : départ des pèlerins pour l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle. Arrivée 8h et demie plus tard à CRACOVIE via Varsovie, la capitale de la Pologne, pour 4 nuits à l’Interhouse Hôtel. 

Fraîcheur le matin, beau et chaud  soleil dans la journée, une chance ! 

Les premiers chants religieux retentissent dans la cité où Karol Wojtyla étudia, entra au séminaire puis fut évêque et cardinal.

« Au cœur de ce monde, le souffle de l’Esprit fait retentir le cri de la Bonne Nouvelle,

Voyez ! Les artisans de paix, ils démolissent leurs frontières,

Voyez ! Le peuple est dans la joie : l’Amour l’emporte sur la haine ! »

Des paroles qui collent si bien à l’histoire de la Pologne, pays courageux, en plein développement, victime dans le passé de conflits multiples, ourdis notamment par les Nazis et les Soviétiques.

Les pèlerins font connaissance avec Ania Kwiatkowska, guide francophone mandatée par Ictus Voyages. Une merveilleuse personne – charmante et compétente – convaincue, qui aime sa terre natale et apprécie de la faire aimer… Un puits de connaissances humaines, historiques et religieuses ! Incollable sur Karol Wojtyla ! 

Au cours de ces journées de pèlerinage, dans le recueillement, la fraternité mais aussi dans la bonne humeur quand c’était nécessaire : visite et célébration dans l’église de l’Arche de Dieu dont la construction fut tant désirée  par Karol Wojtyla, au sein du quartier de Nowa Huta de Cracovie, parcours mémoire dans WADOWICE, ville natale de Saint Jean-Paul II né le 18 mai 1920, découverte de l’extraordinaire sanctuaire de Kalwaria Zebrzydowska très fréquenté par le jeune Karol dit Lolek, déambulation bouleversante dans les camps d’AUSCHWITZ-BIRKENAU suivie d’une réflexion au Centre de dialogue et de prière, créé et animé par le père Manfred, à Cracovie, visite du quartier juif de Kazimierz et « plongée » commentée dans  l’usine Oskar Schindler et ses archives, la colline du Wawel avec sa cathédrale royale, prière au sanctuaire de la Miséricorde Divine de Lagiewniki dédié à Sœur Faustine (canonisée en 2000 par le Pape Jean-Paul II)  et enfin arrêt à l’impressionnant sanctuaire de Jasna Góra à CZESTOCHOWA qui abrite la chapelle de la Vierge Noire, l’icône miraculeuse.

Un programme dense présenté dans un excellent « carnet de route », une semaine intense, tous encadrés avec une rigoureuse efficacité par Patrick et Yann, organisateurs du voyage, chargés de compter et recompter les participants à chaque étape 1,2,3,…55,56,57 !

 Mention spéciale pour Monique et Emeline, vaillantes octogénaires qui ont eu à cœur de participer à toutes les visites, ainsi qu’à Stéphane pour sa grille de mots croisés adaptée à l’évènement qui occupa intelligemment les déplacements en car… 

Moments forts d’émotion collective : les célébrations quotidiennes très recueillies avec homélies percutantes, présidées par le Père Robert de Prémare, initiateur de ce pèlerinage, assisté de son fidèle servant d’autel Nicolas et de sa chef de chœur Sylvie.  

Reprenant le fameux benedicite du père Robert, exclamons-nous avec lui : 

« Seigneur, merci pour TOUT ! »

André. 

lien vers l’album photos du pèlerinage