Les places dans nos églises sont limitées

  • Saint-Aignan Village : 50 places
  • Saint-André : 120 places
  • Notre-Dame de Miséricorde : 150 places.

Il n’y a pas de système de réservation. Des messes supplémentaires sont programmées, s’informer chaque semaine.

Il est indispensable d’avoir un masque et conseillé d’avoir son gel hydroalcoolique.

L’accueil est assuré dans les églises 30 min avant le début des célébrations. Si la capacité d’accueil est atteinte, c’est ennuyeux, mais je pourrai me reporter sur une autre messe. J’arriverai un peu plus tôt la semaine suivante, ce n’est pas la faute de l’agent d’accueil…
Je respecte la distanciation physique dans la file d’attente, mets mon masque et frictionne à l’entrée mes mains avec du gel hydroalcoolique, c’est obligatoire !

Je gagne ma place en choisissant si possible un rang vide de devant et en veillant à ne pas m’asseoir en bout de travée pour laisser facilement une place au prochain arrivant. Je respecte la distanciation avant de m’asseoir (1 rang sur 2, 1 place sur 2). Toutefois, si je suis en famille, je peux m’asseoir près de mes proches, c’est utile pour permettre parfois à une personne supplémentaire de s’asseoir.

Je porte mon masque en permanence pendant la célébration.

Si je suis désigné pour une lecture à l’ambon, je garde mon masque jusqu’à l’entrée dans le chœur. Je peux alors l’enlever pour parler. J’adapte si besoin la position du micro et je proclame la lecture « normalement ». Je peux toucher le lectionnaire pour tourner les pages mais j’évite de toucher l’ambon. Au départ du chœur, je remets mon masque pour regagner ma place.

A l’offertoire, inutile de préparer ma pièce, la quête est à la sortie !

Si je participe à la distribution de la Communion, j’entre au moment opportun dans le chœur et me place entre la crédence et l’autel. Je garde mon masque. Je communie et ensuite je frictionne mes mains avec du gel. Après la Communion, nouvelle friction de gel.

Pendant le mouvement de Communion, je garde mon masque et respecte la distanciation. Je suis près du ministre et reçois la Communion dans la main en ayant toujours le masque. Je me décale de quelques pas et peux soulever le rebord du masque d’une main pour communier. Je regagne ma place en respectant la distanciation.

Lors du mouvement de sortie après le départ du clergé, je respecte la distanciation et l’ordre proposé, les personnes du fond sortant en premier. Je n’oublie pas la quête…et me frictionne à nouveau les mains avec du gel.

Sur le parvis, nous respectons les règles civiles en évitant de former des rassemblements de plus de 10 personnes.

Merci de votre compréhension et du respect de ces règles afin de nous protéger les uns les autres. Leur non – respect engagerait la responsabilité de notre Curé et conduirait le Préfet à interdire nos célébrations. 69 jours sans messe publique sont suffisants…